Alors certes je n'ai pas lancé d'OPA sur le groupe PPR, ni convoquer d'urgence une réunion "Budget", ni même eu RV avec mon conseiller retraite/assurance vie, mais j'ai quand même :
1/ réalisé au lever de ma grande de 3 ans qu'elle avait de la fièvre, je lui ai donc donné du Doliprane, jeté le flacon vide, sorti le nouveau du stock pharmacie (que j'ai pensé à constituer) pour le placer dans la salle de bain afin qu'il soit à portée de mains lors du prochain besoin
2/ pensé à prendre pour la crèche le tube de crème cicatrisante pour ma même Grande qui cumule les petits bobos
3/ pensé à prendre les 3 doudous (non je n'ai pas eu un petit 3ème sans vous en parler mais ma dernière a porté son dévolu sur 2 doudous histoire de nous simplifier la tâche)
4/ pensé à informer l'auxiliaire de la dose de paracétamol donnée à 8h45, sans que ma Grande m'entende car je me suis rendu compte que commencer la journée en disant qu'elle n'allait pas bien la faisait pleurer quand je lui disais au revoir
5/ pensé à laisser le tube de crème
6/ glissé un nouveau petit mot à l'oreille de mon auxiliaire "préférée" au sujet de ma recherche d'une baby-sitter compétente pour nous accompagner cet été une semaine en Bretagne, en espérant très fort qu'elle accepte de le faire
7/ envoyé un texto (en fait 3, elle m'a répondu, je lui ai répondu, etc.) à Chantal qui s'occupe si s'occupe si bien de mes filles à la crèche mais qui, en faisant l'équilibriste sur un tabouret chez elle, s'est fêlé 2 côtes hier 
8/ pensé à retirer 40 euros
9/ fait un détour par le supermarché du coin pour acheter la crème fraîche qu'Arthur Miller avait oublié le we dernier et porté 6 packs de lait pour les petits-déjeuners à venir (je vous ai dit que j'avais une hernie dorsale... ah la bonne blague !)
10/ envoyé une brochure -que j'ai corrigée- à mon client et envoyé deux mails pour trouver deux nouveaux clients
11/ organisé un RV pour une visite d'appartement samedi matin
12/ pris le bus pour retourner chez H*m* dont la vendeuse hier a oublié de me donner les deux couvercles des boites que j'ai achetées (grrrrrrr)

Et bien sûr j'ai aussi préparé ce matin deux biberons, dans lesquels j'ai écrasé deux comprimés de vitamines, nettoyé la table du petit-déjeuner, lancé et sorti la machine, habillé de multi couches les filles pour les éplucher dès notre arrivée à la crèche, entre-temps je me suis battue avec Margaux pour qu'elle accepte que je lui change sa couche (changement de couches : 3 en une heure, Arthur Miller en ayant pris une à sa charge). Puis j'ai marché 20 minutes pour arriver à la crèche, en poussant 40 kilos (la poussette + Margaux dedans + Elisa sur la planche à roulettes) tout en répondant aux 103 questions de ma Grande.

Je fais le métier le plus vieux du monde (non pas celui auquel vous pensez). Le métier le moins payé au monde (vous voyez bien que ce n'est pas celui auquel vous pensez !). Ce fameux métier pour lequel il n'y a ni vacances, ni formation, ni RTT, ni WE, ni reconnaissance et travail de nuit obligatoire.

Celui-là même qui demande de penser à 10 choses en même temps.

Celui-là même pour lequel personne ne me demandera ce soir, demain, un autre jour si je suis fatiguée parce que je suis une "maman qui travaille chez elle" et que dans l'esprit de ceux qui ne savent pas je passe mes journées à me prélasser au bord d'une piscine.

D'ailleurs, là je vous quitte, je dois me remettre de la crème solaire.Le_Chat

ps : j'ai bien lu vos tags Mistinguettes Gol et Céleste. Je m'y colle (ou pas) dès que le maître nageur a fini de me masser.