{Inspirer, souffler}

Je crois que personne ne soupçonne à quel point ces vacances qui s'annoncent sont vitales pour moi. Plus de 4 ans que je n'ai pas vu le vrai soleil, au bord de l'eau, avec des palmiers, moi la fille du Sud.

J'ai fait les sacs.

Je me suis engueulée avec ma mère devant les filles. J'ai constaté le soir au coucher à quel point un enfant entend tout, retient tout. J'ai eu honte de m'être comportée ainsi devant mes filles. Attention, hein, je n'ai pas eu honte de m'être engueulée avec ma mère - qui "offre" une poupée cassée (sous prétexte qu'elle m'appartenait enfant), tachée et dangereuse à mes 2 filles... 1 poupée... 2 filles, y a qu'elle pour croire que ça va passer comme une lettre à La Poste ! En fait ma mère me considère comme une poubelle : elle vide ma chambre d'enfant et se donne bonne conscience en prétextant faire plaisir à mes filles.

J'ai reçu un appel d'un futur client qui me confirme que mon devis a été accepté. Yep yep.

Personne ne soupçonne à quel point ces vacances qui s'annoncent me sont vitales.

Je suis allée chez le coiffeur, histoire d'avoir meilleure mine. La coiffeuse - dont on peut penser a priori que le métier est de me coiffer - a réussi à me faire claquer un élastique dans l'oeil gauche. Et ça fait mal.

Avant-hier, j'ai récupéré ma grande avec un très beau tatouage de morsure sur l'avant-bras droit. Couleurs magnfiques. Plus vrai qu'un vrai en fait. Demande de rendez-vous faite auprès de la direction. Entre griffures et morsures, c'est la 7ème fois que ça arrive. Toujours le même enfant. Heureusement pas toujours la même victime. Mais j'ai juste quelques nausées à l'évocation de cette histoire.

Personne ne soupçonne à quel point ces vacances qui s'annoncent me sont vitales.

A part moi. Et vous peut-être.

Inspirer, souffler.

** Je vous souhaite un bon WE **Le_Chat