10ANS

1# 15 jours, 15 jours jour pour jour après la Rentrée, et un grand sourire a laissé place aux pleurs et cris du matin à l'école. Que s'est-il passé ? Qu'avons-nous dit ? Qu'Elisa a-t-elle entendu/compris ? Nous ne le saurons jamais, Elisa garde son secret. Mais l'essentiel est ce sourire là. J'ai cependant ma petite idée : le rituel mis en place qui permet à Elisa de prendre place dans l'espace de sa classe sans son papa tout en sachant qu'un lien visuel va être encore possible derrière cette vitre où son papa lui fait un grand au revoir de la main juste avant de quitter l'étage.

2# François Hollande veut modifier le statut des auto-entrepreneurs. Soit. Mais c'est ballot parce que moi c'est comme ça que je m'en sors bon an mal an depuis un an. Alors ne t'avise pas Cher Président de foutre en l'air ce qui fonctionne. Contente toi de solutionner ce qui pêche.

3# Avant l'été, tous mes espoirs ont participé à un concours de poésie, qu'un mail, reçu en septembre, a flingués. Déception. Forcément. J'encaisse. Puis, 3 semaines après, je reçois un autre mail. M'annonçant que "le jury, conscient d'être pasé à côté de très bons textes... bla bla..." bref y aura quand même un 2ème recueil édité et mon poème sera dedans. Hip hip hip.

4# Je ne décolère pas et pourtant va bien falloir s'y faire. Mes filles ont la chance d'avoir 4 grands-parents vivants. Et pas un sur lequel compter au quotidien... Il y quelques nuits j'ai pas été bien (un truc mal digéré) et j'ai réalisé que si le lendemain je ne me levais pas, certes Arthur Miller pourrait assurer 24 heures, mais 48 heures, pas sûre. Qui pour prendre son relais, faire les courses, déposer les filles, aller les chercher à 16h20, s'occuper d'elles, les baigner, choisir les vêtements, les occuper, les nourrir, et accessoirement s'occuper de moi malade ? Qui ? Personne.

Ma mère est de celles à qui je fixe RV à l'école maternelle 21 rue Durand pour aller chercher Elisa à 16h15 précises et qui m'appelle à 16h20 en me disant "ben je comprends pas je suis devant l'école élémentaire au 27 rue Dupond, t'es où ?". Ma mère est de celles à qui je ne confierai jamais mes filles. Elle serait capable de m'en rendre qu'une et de s'étonner qu'il manque la deuxième en me voyant.

Mon père est de ceux qui ont vu leurs petites filles 5 fois en bientôt 4 ans. Mon père est de ceux qui ne s'intéressent à personne. Encore moins à des enfants qui ne sont pas des personnes c'est bien connu (et je suis bien placée pour en parler).

Quant aux parents d'Arhur Miller, après quelques années de bons et loyaux services, ils ont décidé d'aimer leurs petites-filles à distance et de s'installer à 50 km de leur maison de vacances (sic), soit à 500 km de Paris, là où résident justement leurs deux seules et uniques petites-filles et accessoirement leurs enfants. En revanche, il y en a une qui dans l'affaire profite de cette étrange décision, c'est La Poste qui ne cesse de s'enrichir grâce aux nombreuses cartes postales qui nous rassurent d'un "Nous pensons bien à vous". Moi aussi, mais pas sûre de prendre ma plume pour vous le dire.

5# Bientôt 10 ans. Nos lèvres se rencontraient. 10 ans et quelques pelures de plus, nous écrivons toujours la même histoire. Un peu usés, taillés par la vie qui nous façonnne à sa guise, entourés de quelques illusions abandonnées mais nous sommes toujours vaillants, bons à servir. Et j'espère que nous servirons encore longtemps notre belle histoire. Je voudrais danser, avec toi.

Pfft... à la relecture de ce billet je me rends compte que j'ai été longue. Trop longue. Bonne semaine à vous.Le_Chat