ampoule-love-habitat

 

- "Tu veux que je t'aide ?"
- "Non... Euh si, je veux bien, merci."

C'était ce matin. Chacun vaquait à ses occupations avant le départ pour l'école. Vous savez ces suites de minutes où chaque geste est programmé, chronométré, s'inscrivant dans une "suite logique de gestes répétitifs matinaux".

Comme je savais que tout le monde serait prêt à l'heure, j'en profitai pour changer les draps dans la chambre de mon aînée. Seule. Arthur Miller est entré et s'en est suivi ce bref échange.

Qui n'a l'air de rien, mais. Mais qui pour moi est resté gravé à tel point que quelques heures après j'y pense encore et cela me met du baume au coeur.

J'ai aimé cette proposition d'aide qui ne s'inscrivait pas dans cette fameuse "suite logique de gestes répétitifs matinaux". J'ai aimé savoir revenir sur ma déclinaison. J'ai aimé cette entre-aide. J'ai aimé qu'Arthur Miller me voit. Que ça lui monte au cerveau que je faisais quelque chose qu'aucun décrêt ne m'avait exclusivement attribué mais que pourtant il ne faisait presque jamais : penser à changer les draps des enfants et le faire. J'ai aimé que spontanément, à défaut d'y penser (à changer les draps), il propose son aide malgré la course du matin.

Parfois tout intellectualiser ça a du bon : ça permet aussi de voir de toutes petites choses, non ?

Bon ben après le billet du 1er avril sans poisson d'avril, voilà un billet spécial 14 février un 2 avril. Bientôt un billet sur Noël, promis.

Le Chat