mercredi 25 juin 2014

Anaphore imprévue

J'ai vu hier mes parents sur un lit d'hôpital. J'ai vu leur voiture accidentée en photo dans le Progrés Lyonnais. J'ai imaginé la violence du choc sur l'autoroute. Ce we, je vais voir ma soeur rentrer dans l'église au bras de son futur beau-père (cherchez l'erreur) pour cause d'absence de nos parents, vivants, mais immobilisés sur un lit d'hôpital. Mes parents aiment briller par leur absence. Je suis lasse.     .  
Posté par lechat14 à 14:37 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

lundi 23 juin 2014

J'ai vu

J'ai vu ma petite danser avec un garçon, comme au bal de nos grands-parents, face-à-face, un bras à la taille, une main dans sa main. J'ai vu ma petite fêter ses 4 ans. J'ai vu ma grande me mettre à la porte de sa classe, le matin, impatiente de se retrouver "entre copines". J'ai vu mon corps s'assouplir grâce à mes efforts. J'ai vu une relation tant professionnelle qu'amicale m'échapper. J'ai vu mon père rire, assez relax, aux facéties d'une de ses petites-filles (j'en ai donc déduit qu'il avait compris qu'il avait des... [Lire la suite]
Posté par lechat14 à 14:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2014

Win little fish win

Quand j'étais ado, un de mes amis - Julien  M pour ne pas le citer - passait tout son temps libre au ciné. A mes yeux, c'était un peu pathétique parce que je me disais que la vraie vie était en dehors des salles obscures. Maintenant que j'ai le double, dès que quelques heures de tranquilité s'offrent à moi je prends l'avion et je vais bronzer sur une île ionienne je file me réfugier dans une salle obscure. Alors que certaines ont des vies tout à fait fascinantes, la mienne est peut-être devenue avec le temps tout à fait... [Lire la suite]
Posté par lechat14 à 21:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 8 juin 2014

Olé

Samedi après-midi, dans la foule parisienne, visite au marché aux fleurs que la reine d'Angleterre vient de rendre célèbre le matin même. Deux par deux, Arthur Miller et ma grande, moi-même et ma petite, main dans la main, au coeur du flot des passants. Devant nous, des cheveux rouges que je reconnais. "Tiens, Arthur c'est pas ta tante devant ?"L'homme ne se mouille pas.Deuxième effet kiss cool :"Mais, dis Arthur, la dame qui lui tient le bras là devant nous, c'est pas ta mère (qui a choisi il y a 4 ans de quitter Paris pour... [Lire la suite]
Posté par lechat14 à 16:02 - - Commentaires [18] - Permalien [#]