Il y a quelques temps, au Grand Palais, une expo photos (oui, un grand ramdam dont le nom m'échappe là tout de suite mais dont le Tout Paris a bruissé). Grâce à une invit, j'ai pu aller déambuler sous la magnifique verrière du Grand Palais (mais comment l'humain fait-il pour créer de si belles choses et créer aussi des horreurs comme la Tour Montparnasse ?!) et mes yeux sont restés hypnoptisés par cette série de photos originales de Marilyn Monroe. Milton Green. Du noir & blanc. Parmi mes photos préférées de la star.

La série de 9 photos, de mémoire, environ 7000 euros.

Depuis grosso modo je les ai gagnés. Mais ils se sont transformés en oeufs, couches (no coment merci, oui, mes filles mettent encore des couches la nuit, non, à cet âge-là on ne parle pas encore d'énurésie, enfin c'est ce que la pédiatre a dit à la maman angoissée que je suis mais là de toute façon j'ai d'autres chats à fouetter pas envie de me lever la nuit pour changer les draps, faute avouée étant à moitié pardonnée, tout va bien), factures, remboursement de prêt, etc.

Donc cette folie ne fut pas pour moi.

Et pourtant, depuis, ça me turlupine.

La vision - aussi inattendue que brutale et triste - du gros turban sur le crane de ma voisine d'en face, maman de deux ados, m'a rappelé combien la vie est courte, fragile, éphémère et que tant qu'on est en vie il nous appartient de SAVOIR nous faire plaisir et investir la vie avec ses jouissances, réjouissances et petits & grands bonheurs quand ils se présentent.

Voilà ce que je nous/vous souhaite pour ces vacances qui se profilent. De profiter. A donf. Maintenant.