vendredi 9 janvier 2015

Avec quelques heures de retard...

Source AFP - 7 euh non... 9 janvier 2015  - 16h25 : Les imams condamnent les actes de terrorisme

Les imams ont condamné les actes de terrorisme et multiplié les appels au calme et à l’unité républicaine vendredi lors de la prière hebdomadaire dans plusieurs mosquées de France, deux jours après l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo.

«Nous vivons un moment historiquement triste, tout le monde est bouleversé et ému par la tuerie qui a eu lieu à Paris. En janvier 2006, quand il y a eu les caricatures du prophète Mahomet, nous étions les premiers à condamner ces images et ces caricatures. Mais rien ne peut justifier une telle violence», a déclaré lors de la prière l’imam Belgacem Ben Saïd à la mosquée Assalam de Nantes.

«Après ce drame, on nous signale que des mosquées ont été la cible d’explosions et de tags. Ne répondons pas par la violence mais par la résistance pacifique», a-t-il ajouté.

«Les gens qui ont lancé un assaut au nom de l’islam ne sont pas des musulmans, ne peuvent pas parler au nom des musulmans. Le prophète Mahomet n’a pas prôné la violence contre les non-musulmans. Ces gens (les dessinateurs) nous ont attaqués avec la plume, la réponse (des musulmans) doit être par la plume», a souligné l’imam Abdel Qader Achour, à la mosquée Omar de la rue Jean-Pierre Timbaud, dans le XIe arrondissement de Paris.

«A la caricature, nous répondons par la caricature, par un dessin, à un article de presse par un article, à une interview par une interview. Mais on ne répond pas avec les armes. On ne met pas sur le même plan un dessin et une kalachnikov», a souligné Mustafa Riad, imam de la mosquée de l’Union à Montpellier.

A la mosquée des Sablons au Mans, victime de tirs et de jets de grenades d’exercice jeudi, l’imam s’est interrogé: «Comment peut-on tuer au nom de l’islam?» Il ne faut «pas répondre à la provocation», a-t-il ajouté en référence aux dégradations de la veille.

«En tant qu’humains nous vous demandons de dénoncer tous ces actes criminels. Vous êtes tous Français, vous êtes tous concernés. Nous vous demandons à tous de participer à la manifestation nationale de dimanche», a lancé le président de la Grande mosquée de Strasbourg aux fidèles avant le prêche.

La plupart ont appelé leurs fidèles à participer aux manifestations prévues partout en France et à Paris au cours du week-end.

*****

Pourquoi finalement parle-t-on de religion ? Le feu aux poudres est mis par des "sectaires", pas des croyants. Qu'ils se revendiquent de l'Islam ne fait pas d'eux des musulmans, justes des fanatiques dangereux qu'il faut éradiquer comme n'importe quel membre d'une secte dangereuse pour la société et nos libertés.

Pourquoi cela n'est-il pas dit TOUT SIMPLEMENT et PLUS SOUVENT par TOUT LE MONDE, notamment les représentants officiels des musulmans en France ? Pourquoi des manifestations NOT IN MY NAME n'ont pas été organisées pour montrer que, comme nous, ils refusent ce qui se déroule en leur nom ?

Je le déplore. Je m'interroge.

edit : Suggestion aux grands de ce monde qui nous gouvernent : pourriez-vous svp à l'avenir penser à partager vos listes noires du terrorisme ? Merci pour la Démocratie.

edit 2 : A lire : Lettre ouverte au monde musulman (merci roca)

Posté par lechat14 à - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Avec quelques heures de retard...

    difficile de se faire idée claire quand il s'agit de religion, de l'islam comme des autres, oui ou non doit-on écarter la religion de ces actes? je ne sais pas mais on ne peut pas non plus nier qu'ils se revendiquent, ces salauds, d'une religion
    j'ai trouvé ce texte très intéressant en réponse à ta question
    http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html
    biz

    Posté par roca, vendredi 9 janvier 2015 à 20:04 | | Répondre
  • Il y avait un papier intéressant de Charb sur le sujet, je vais essayer de le trouver .... Mais moi je m'étonne aussi qu'il n'y ai pas eu de mouvement républicain plus tôt parçe que ce qui est arrive cette semaine est le point culminant d'une longue série d'attaque. Je pense qu'on baigne depuis trop longtemps ds les bons sentiments et qu'on a pas assez défendu nos valeurs. Les rares qui l'ont fait se sont fait lyncher médiatiquement. Je pense notamment à un très bon papier d'Elizabet Badinter qui avait provoqué un tollé

    Posté par Miss Zen, samedi 10 janvier 2015 à 08:29 | | Répondre
  • Roca >> le bien que m'a fait cette lettre !... peut-être ne m'étais-je pas assez renseignée "avant" mais je déplore que ces discours n'aient pas été plus tôt portés à la connaissance de tous... que cela n'ait pas étédit haut et fort à la TV par exemple, media de masse, accessible par tous...
    Mais depuis qq jours, ça bouge...

    Miss Zen >> oui je pense comme toi... il y a eu des failles. ça a été reconnu par certains... Ces c*nnards ont le mérite d'avoir réveillé les consciences... violemment, trop violemment, mais maintenant c'est fait.
    Je t'embrasse bien fort.

    Posté par Le Chat, lundi 12 janvier 2015 à 14:25 | | Répondre
  • Je ne sais quoi répondre à ta question, à ton insinuation. Je ne suis pas musulmane, pas d'origine arabe mais elle m'a fait de la peine, m'a foutu le bourdon. Alors j'essaie deux secondes de me mettre à la place d'un musulman (pas tous, juste un) qui ne voudrait de mal à personne.
    Je pense que ce doit être fatiguant de passer son temps à s'excuser, à se justifier et à, quoi qu'on fasse, toujours avoir l'impression qu'on fait mal, pas assez bien, pas assez vite, je me trompe ?
    Et puis il faut aussi peut-être regarder l'histoire et la sociologie de la population arabo-musulmane de France. Les valeurs... C'est cool et beau les valeurs. Liberté, égalité, fraternité ? Je n'étais pas là il y 50 ans voire plus mais je me demande si cette égalité et cette fraternité ils y ont eu droit en arrivant ? Je me demande comment on vit quand quoi qu'on fasse, on est suspect, quand on vit dans un pays où "sale arabe" ne choque pas grand monde (parce que c'est un fait). Tu vas me répondre que c'était il y a "longtemps" ? Il me semble que tu sais à quel point certains comportements, certaines réactions peuvent s'imprimer dans la psyché humaine et être difficile à déloger.
    Je ne justifie rien, j'essaie d'apporter des éléments de réflexion à mon simple niveau.
    Hier nous étions à la marche, comme des millions de personnes, avec Lili et avec son copain Naël. Sa maman est d'origine algérienne, mariée à un breton Son oncle Ahmed était là avec un drapeau français. Nous étions ensemble et Lili et son copain étaient ébahis de voir autant de monde tout autour d'eux (et surtout des crayons géants!). Et je n'attendais pas d'Habiba et Ahmed qu'ils s'excusent ou se justifient pour ce que ces connards (pardon my French) ont pu faire parce qu'il est évident que c'est à 10000 lieux de ce qu'ils sont.

    Ils est évident qu'aujourd'hui, il y a des réponses à apporter, des solutions à trouver, Certainement de nouvelles façons de faire et de se comporter entre nous. L'éducation, l'école de la République sont hyper importantes à mon sens. Il faut aussi peut-être que les musulmans puissent avoir des lieux de culte digne de ce nom et pas seulement des salles miteuses ou des gymnases, et qu'il n'y ait pas des manifs parce qu'"on ne veut pas de ces gens-là chez nous". Il faut certainement aussi que, comme le dit le philosophe cité par Roca, cette communauté réfléchissent à ce qu'elle veut pour son futur. Mais si on continue de se regarder entre nous avec méfiance, avec suspicion, j'ai peur que nous allions droit au mur.

    Je t'embrasse

    Posté par Tacha, lundi 12 janvier 2015 à 15:00 | | Répondre
  • Tacha >> merci pour ton long commentaire, Tacha. Ce que j'ai voulu dire c'est que si quelqu'un parle/agit en mon nom, sans me demander mon accord, et à plus forte raison si je ne suis pas d'accord avec ces paroles/actes, je dis haut et fort "NON C EST FAUX", et fais savoir que je condamne ces propos/actes. Que l'objet des propos/actes soit religieux ou pas.
    Pour rebondir sur ton exemple précis, quand tu dis que tu te mets à la place d'un musulman, bien sûr ce n'est pas à ce SEUL musulman dans sa vie quotidienne en tant qu'individu de se défendre des atrocités qui sont commises mais AUX AUTORITÉS QUI LES REPRÉSENTENT. Et je déplore (ais ?) leur silence....
    Pour finir, dans mon billet, je ne demande pas que des excuses soient faites - puisque ces connards ne sont pas eux donc ils n'ont bien sûr pas à s'excuser de ce qu'ils n'ont pas commis - mais que des CONDAMNATIONS VERBALES par LEURS REPRÉSENTANTS soient clairement exprimées pour justement éviter les amalgames et faire grossir les rangs du FN....
    Je suis pour que chacun fasse son boulot : les individus vivent ensemble et les autorités, TOUTES, s'occupent des grandes lignes, avec intelligence, clairvoyance et respect des règles de la République.
    Je pense que dans le fond on est d'accord, non ?
    Je t'embrasse aussi.

    Posté par Le Chat, lundi 12 janvier 2015 à 15:26 | | Répondre
Nouveau commentaire