Il m'a plu tout de suite ce titre de Véronique Sels : "Voyage de noces avec ma mère".

Il me fait le même effet que cette boite à musique surprise que mon aînée m'a réclamée pendant des mois.
ça commence joliment, avec une petite mélodie sur laquelle se laisser bercer comme l'idée enchanteresse d'un "voyage de noces" qui se prépare puis pouf, la douceur laisse la place, le gros nez rouge surgit, l'éclat de rire en chute, "avec ma mère". Ah ah ah. Impossible d'y être insensible.

S'il y a bien un voyage que je n'ai pas connu c'est bien celui-ci. Ou alors il y a très très longtemps. Si long dans le temps que ma mémoire flanche. Si lent dans le ton que ma mémoire faillit. Même ma mère doit avoir oublié.
Bref.

Le roman de Véronique Sels, lui, est dans ma mémoire pour longtemps. Petites phrases affutées, mâtinées de tendresse, saupoudrées de beaucoup d'humour. La californie, l'amour, le 4ème passager du voyage, la mère, un appareil photo, le gant de toilette... un petit grain de folie pimente chaque page de ce roman qui se mue au fil de l'histoire en farce un tantinet suréaliste, très attachante. J'ai adoré.

Mais derrière ce suréalisme, une réalité : couper le cordon, quand ? Comment ? Pourquoi ? A quel prix ?

Ce voyage est aussi dépaysant et réussi que son titre est incongru.
Zygomatiques ravis. Merci. En ces temps houleux, c'est précieux.

Et vous, que leur offrez-vous à vos zygomatiques en ce moment ?

* Voyage de noces avec ma mère,Calmann-Lévy, 208 pages.