J'ai été formellement contre.
Puis j'ai accouché de mon aînée. Qui pleurait beaucoup.
Il y a eu mon petit doigt dans sa bouche.
Mais si le cordon ombilical est coupé à la naissance c'est pas pour le remplacer par le petit doigt.
Donc j'ai remplacé cet esclavage mon petit doigt par la tétine.
Je n'ouvrirai pas de parenthèse sur ma culpabilité ni sur mon angoisse ("ah mais si tu lui mets une tétine elle ne saura plus têter" et patati et patate douce).
Ah ben si je l'ai ouverte et même refermée.

Donc quand ma 2nde a pointé le bout de son nez, forte de ma 1ère expérience,je n'ai pas hésité une seconde pour lui accorder le réconfort de la tétine.
Et hop.

C'était en 2010.
Autant pour la 1ère nous avions été ferme sur le sevrage, autant pour la 2nde, manque de patiente/fatigue/laxisme - cochez la case qui vous fait le plus plaisir - nous avons laissé faire.

Janvier 2015 et la tétine est toujours là quelque part, pas loin.

Et puis le 30 janvier dernier, un matin que les malades se gardaient entre eux à la maison pendant que je vaquais à mes occupations extérieures, je reçois un texto d'Arthur Miller :

"Margaux vient de jeter ses 18 tétines pas de commentaires sur ma gestion de stock SVP à la poubelle"

Euh... Gloups... Toutes ?... D'un coup ? Elle préfère pas faire en deux étapes : diurne puis nocturne (comme son aînée) ? Mauvaise mère que je suis à toujours douter de mes filles.

Donc, depuis le 30 janvier, Margaux n'a plus de tétine.
Donc, depuis le 30 janvier, Margaux n'a pas réclamé une seule fois sa tétine.
Donc, et celle-là je ne l'avais pas vu venir, depuis le 30 janvier,
Margaux ne fait plus de sieste.

 

Coulisse de cet exploit : Certes il y a eu notre bourrage de crâne ("Margaux, la tétine va abîmer ton sourire", "Margaux, tes dents vons avancer", etc.) mais qui n'était pas suivi d'actes. Mais surtout il y a eu une visite de contrôle chez le dentiste. Qui a regardé les dents de Margaux, constaté la formation d'une béance dûe à la tétine et donc expliqué le risque de chochoter plus tard pour conclure sur le conseil suivant "Margaux, si tu arrêtes maintenant la tétine, en vertu des lois naturelles bien faites, la béance va se refermer". Je trouvais ça un peu technique pour un enfant de 4,5 ans mais bon. Mais bon quoi ? Mais bon rien en fait car je crois que ce sont ces mots-là qui ont fait leur chemin dans la tête de ma fille. Et aussi peut-être un petit peu la promesse de cadeau faite en échange de l'exploit. Promesse tenue of course.