Il y a des anecdotes qu'on lit dans les magazines et qui nous font bien poiler. Et puis quand ça arrive dans la vraie vie, on rit aussi mais un peu jaune. Alors voilà, pour vous, comme dans un magazine, quelques anecdotes de parents (dont les enfants étaient invités à un atelier créatif organisé dans une boutique du quartier puis à un goûter à la maison pour fêter les 5 ans de ma petite) :

# Le parent 1 qui arrive avec une demi-heure de retard au goûter d'anniversaire et qui comme par un fait étrange - le système des vases communiquants ? - arrive aussi avec une demi-heure de retard pour le récupérer sans aucun accord verbal entre lui et moi n'ait été échangé.

# Le parent 2 qui, ayant demandé une dérogation d'une demi-heure pour venir chercher son enfant un peu plus tard que les autres parents sous prétexte que son autre enfant termine son spectacle de théatre/danse/compet de ski/sandales d'été à aller acheter en soldes, se croit permis de déposer une demi-heure plus tôt son enfant à la boutique où se déroule l'atelier créatif sans bien sûr m'en avoir informée. Bref, le parent qui prend le monde extérieur pour un immense Club Privé de baby-sitters.

# Le parent 3 qui a confirmé à plusieurs reprises la présence de son enfant pour l'anniversaire de 14h30 à 17h30 mais qui, le jour-même, m'envoie un texto pour m'avertir d'un "léger retard" qui finalement se transformera en "big retard" (sans autre texto) puisque papa et enfant ne se pointèrent qu'à 16h20 (à la maison donc pour cause d'atelier créatif fini - et payé par votre dévouée servante compte tenu du nombre d'enfants confirmé la veille à 7 et non 6... disons que pour positiver je me suis dit que la demi-heure de baby-sitting imposée à la boutique par parent 2 était ainsi "rémunérée"), sans bien sûr un mot d'excuse. Je peux vous dire que lui je lui ai fait répéter l'heure de fin du goûter en lui faisant comprendre qu'il ne lui restait plus qu'à faire un tour dans le quartier vu que le goûter se finissait dans une heure.

Bien sûr il vaut mieux en rire et se détendre le soir en surfant sur le net en visitant des sites hautement intellectuels. D'où la pensé que je voulais partager avec vous à la découverte de ce visuel de cette Kim Kardashian au QI certainement aussi vide que son popotin est plein - le système des vases communiquants a là aussi encore frappé.