printempsbis

Vous avez déjà remarqué vous comment certaines personnes à l'idée de l'argent perdent tout sens commun de la relation humaine ? Par l'odeur alléchante  - de l'argent qui parait-il n'en a pas - les loups alléchés sortent. Il y a ceux, dont je fais partie, qui aiment bien le matin pouvoir regarder leurs yeux dans le miroir de la salle de bain, sans avoir à les baisser. Puis il y a les autres, que j'ai récemment eu à fréquenter. Désagréable. Décevant.

ça vous l'a déjà fait à vous d'acheter des vêtements pour votre enfant et une fois à la maison de vous dire "mais où avais-je la tête, c'est beaucoup trop grand !" et donc de ranger ledit vêtement puis quand vous le ressortez pour constater qu'il est maintenant un chouïa trop petit d'avoir un pincement au cœur ?

J'ai récemment eu un an de plus. Je fais partie de celles qui aiment fêter les anniversaires. Pour moi c'était une évidence. Mais depuis quelques années gravitent dans mon entourage des gens qui n'aiment pas les fêter. Soit. J'ai presque failli les comprendre et devenir comme eux, à snober l'idée de fêter les anniversaires. Or récemment j'ai rencontré un grand-père qui se rendait à la messe anniversaire de la mort de sa grand-mère. Depuis, je mesure à quel point fêter un an de plus du coté de la vie est un privilège. Et une joie.

Je m'émerveille chaque année devant l'éphémère floraison du magnolia de ma cour. Un jour de fleurs magnifiques, et puis c'est fini. Heureusement, cette année, ce jour-là, j'avais mon appareil photo.

En profiter. Maintenant. Du printemps. Des ans que nous fêtons. Et laissons les loups entre eux.

C'est déjà bien, non ?

Edit après réflexion : je me rends compte à quel point je manque cruellement d'humour, il n'y a même pas un poisson d'avril qui se ballade dans ce billet. A moins que les loups finalement tournent en rond dans leur bocal ?

Le Chat